L’agissement de l’éthanol

L’alcool est utilisé en médecine depuis des siècles. Il possède de puissantes propriétés antimicrobiennes, astringentes, sédatives et rubéfactives.

En recherche de comparatif sur les meilleures feutres à alclool ? Cliquez ici !

Dans l’empoisonnement au méthanol : Lorsqu’on consomme un excès de méthanol, la personne présente des symptômes terribles qui entraînent la mort. Le méthanol dans l’organisme se transforme en formaldéhyde et en acides formiques, ce qui provoque des douleurs et des irritations partout. La piqûre des fourmis contient de l’acide formique. On peut donc imaginer l’ampleur des dommages causés par la formation d’acide formique dans l’organisme à la suite d’un empoisonnement au méthanol.
Les deux sont toxiques pour l’organisme. Mais quand on donne de l’éthanol, le taux de méthanol est réduit. L’éthanol a une affinité plus élevée pour l’enzyme aldéhyde déshydrogénase. Ainsi, il rivalise pour l’enzyme à la place du méthanol. La diminution de la formation de formaldéhyde réduit les effets toxiques sur l’organisme et aide à maintenir la vie et à donner plus de temps pour l’éliminer du corps.